La peinture décorative selon Van der Kelen

Les mois passés à l’institut Van der Kelen-Logelain restent pour moi une aventure unique, et c’est encore avec émotion que, dès que j’en ai l’occasion, je pousse la porte de la belle maison de la rue du Métal à Bruxelles pour aller saluer Denise Van der Kelen et m’emplir les poumons de l’odeur caractéristique de térébenthine et d’huile de lin qui imprègne les lieux.
J’ai aussi un grand plaisir à penser que j’ai posé mes pas dans ceux des générations d’apprentis peintre en décors qui se sont succédé sous cette fameuse verrière…
C’est dire si j’attendais avec impatience la publication de l’ouvrage consacré à l’école aux éditions Vial, publication annoncée depuis maintenant un bon moment.
Le livre est sorti à la fin de l’année 2009, et j’en ai enfin un exemplaire entre les mains depuis quelques jours.

Comme tous les ouvrages de Vial, c’est un très bel objet : grand format et beau papier glacé. Les textes sont très intéressants, avec notamment une contribution de Sylvie Van der Kelen. Dans la partie consacrée à l’histoire de l’Institut, on trouve d’amusants documents anciens montrant l’atelier et les élèves, et pour l’école aujourd’hui c’est avec plaisir que j’ai retrouvé les beaux dessins de Thierry Bosquet, dont j’avais particulièrement apprécié l’enseignement.
Le corps de l’ouvrage recense les techniques d’imitation qui ont fait la renommée de l’établissement, avec des explications techniques assorties de reproduction des panneaux peints, mais aussi des commentaires de spécialistes et des photos des modèles naturels, que ce soit pour le bois ou le marbre.

Laisser un commentaire